Experts couleur Nacarat Color Design agence de design global experte en couleur et organisme de formation

Nacarat Color Design

Agence de design global experte en couleur et organisme de formation

Agence de design global experte en couleur, Nacarat est spécialisée dans la mise en valeur d’espaces, d’architectures, de marques et de produits par la couleur. Xavière Ollier, docteur en Arts Appliqués et Vanessa Lehner, doctorante, interviennent depuis 2005 lors de colloques internationaux en tant que conférencières.

Les événements proposés par Nacarat

Formations

K

Couleur, Création et Communication

K

Couleurs, Architecture et cadre de vie, niveau 1

K

Couleurs, Architecture et cadre de vie, niveau 2

Ateliers

K

Les enjeux de la couleur pour le produit industriel de façade

Conférences

K

Les enjeux de la couleur pour le produit industriel de façade

K

La genèse du métier de coloriste conseil, apports historiques pour une acculturation à la pratique de la couleur

K

Atlas et codifications, nommer et classer la couleur

K

Archéologie chromatique, source d’inspiration au service du projet

K

Couleur et peau dans le domaine de la prothèse

Découvrez un projet de Nacarat

L’expertise couleur
selon Nacarat Color Design

|

La couleur est le lien sensible entre l’Homme et le monde.

Vanessa Lehner : Coloriste-Designer associée chez Nacarat
Xavière Ollier : Co-gérante chez Nacarat, Coloriste-Designer, Enseignante et Docteur en arts appliqués
Soizic Blanchard-Boucault : gérante fondatrice de Nacarat et experte en marketing

Si vous étiez une couleur ?

Soizic Bien évidemment, la couleur Nacarat tout simplement !
Vanessa L’indigo !
Xavière Moi je passe sur cette question !

Une brève définition de la couleur selon vous ?

Vanessa C’est très compliqué de donner une définition brève de la couleur. Je pense que Soizic et Xavière sont d’accord avec moi. On aborde la couleur d’une manière pluridisciplinaire, donc en fonction des domaines dans lesquels on utilise la couleur, sa définition sera différente. Parfois on lui donnera une définition matérielle, parfois poétique, parfois sémantique et liée au langage, parfois on lui donnera une notion harmonique. C’est extrêmement pluriel et donc on ne peut pas faire une définition brève de la couleur.

Xavière J’ai essayé d’imaginer une réponse à cette question, qui effectivement est complexe, sans entrer dans les définitions des grands penseurs de la couleur. Spontanément je me suis demandée ce que l’on pourrait dire si on avait qu’une seule phrase à donner. Je dirais que la couleur est le lien sensible entre l’Homme et le monde. C’est ce qui m’est venu spontanément hier soir.

Soizic De manière encore plus spontanée, en ne préparant rien, le slogan de Nacarat est « Les couleurs ont du sens ». Pour moi, la couleur c’est avant tout une sensation qui a un impact sur les ambiances, les ressentis et qui donc, doit être pensée.

Qu’est-ce qui vous a amené à la couleur ? Quel a été votre cheminement ?

Vanessa Ce qui m’a amené à la couleur, ce sont des chemins de traverse. J’adore la polyvalence, la transdisciplinarité et la couleur a la possibilité de se lier à énormément de terrains de création. Elle est multiple, forcément inventive, peut aussi être innovante et donc j’ai été nourrie par cette pluralité qu’apporte la couleur sur les terrains de la création. C’est arrivé de manière très naturelle. Je n’ai pas eu un point de départ en me disant je vais devenir coloriste. Ce sont les rencontres avec des personnes clés qui connaissaient la couleur, qui la théorisaient, qui m’ont amenée à imaginer que la couleur pouvait être un terrain d’invention, de création, à investir et à promouvoir. Je dois beaucoup à tous ceux et celles que j’ai rencontrés au cours de mon parcours et encore aujourd’hui.

Xavière Pour moi la genèse c’est l’histoire de la couleur dans la ville. C’est la couleur dans la ville qui m’a fascinée en premier lieu, puisque quand j’étais adolescente je fréquentais un groupe de graffeur et j’aimais l’idée d’orner la ville, d’agir sur elle, d’interagir avec les moindres recoins de la ville, et c’est ce qui ma donné envie d’amorcer des études en arts et notamment dans la couleur.

Soizic Je pense que c’est lié à deux facteurs. Le premier c’est mon enfance en Afrique, très colorée qui m’a sûrement marquée et inspirée. Ensuite ça a été une rencontre avec une artiste coloriste. Je me suis intéressée à son travail, et comme j’aime beaucoup les choses nouvelles et innovantes et que la couleur en France, n’était pas encore véritablement reconnue comme un métier, j’ai eu envie de découvrir cette expertise et de m’associer à des coloristes-designers pour monter une agence.

Avez-vous des modèles, des Pygmalions, des sources d’inspiration particulières ?

Vanessa Des modèles, on en a énormément… Il y a des précurseurs dans le métier de coloriste- designer, qui sont connus et reconnus : des plasticiens. On pourrait citer Jean-Philippe Lenclos et Jacques Fillacier qui sont des fondateurs, et apportent des méthodologies de travail. Ou encore Bernard Lassus et son travail sur la relation entre couleur et paysage. Il y a énormément de modèles, de références sur notre métier qui nous inspirent. Si je parle pour ma part, mes sources d’inspiration sont plurielles et diverses. Je puise dans le monde de l’art en permanence, dans les arts plastiques, les arts visuels et la littérature. Le langage employé pour parler de la couleur et les récits sur la couleur sont extrêmement passionnants et me donnent une matière, au-delà du matériau (parce que nous travaillons beaucoup sur les matériaux), me donnent une inspiration continuelle et m’aident à penser la couleur, à l’imaginer, la projeter.

Xavière Je vais parler de façon personnelle. Ce qui a pu être une source d’inspiration dans ce voyage dans la couleur : petite, j’étais fascinée par Henri Matisse. Ensuite, les Albers, Rothko, le travail de Delacroix, les peintres italiens comme Botticelli, Piero della Francesca, tous les grands maîtres de la couleur qui nous apportent leur sensibilité et nous donnent envie d’explorer ce sujet fascinant.

Soizic Je vais plutôt aborder le volet entrepreneurial, le concept d’agence et le projet professionnel que l’on a ensemble. L’agence Saguez and Partners nous a pas mal inspirées par cette approche de design global que l’on déploie aussi chez Nacarat.

Quels sont vos centres d’intérêt et de recherche ?

Vanessa Je rajouterais un fondamental de l’agence, c’est le partenariat que nous entretenons avec l’industrie, depuis les débuts de Nacarat. On réalise un travail de recherche et de développement, que ce soit avec l’industrie du produit de façade ou l’industrie du mobilier. Cette recherche de couleurs, matières et finitions est un terrain très concret, qui nous amène à envisager la couleur par rapport à ce qu’elle représente en termes de substrat, de matérialité. Cette matérialité de la couleur amène aussi une dimension poétique à la couleur, qui est très intéressante, et qui peut la mettre en perspective dans différents domaines : dans l’espace urbain, dans nos espaces de vie, dans nos espaces intérieurs. On parle de qualité de vie et de bien-être, c’est aussi par la matérialité de la couleur que ce confort advient. Il y a beaucoup de travail sur cet aspect CMF, que l’on opère chez Nacarat, et qui fait partie des points majeurs de l’agence.

Xavière Nos centres d’intérêts sont multiples et nos terrains de recherche pluriels. On va le répéter tout au long de l’interview parce que c’est notre ADN. On peut néanmoins dire que nous nous intéressons à l’idée de la ville dans toutes ses stratifications, dans toutes ses modalités d’apparition. La ville et ses façades, sa peau, son intérieur, la façon dont on y vit, dont on y habite. Rien que le sujet de l’environnement et de la ville pourrait représenter une très grosse partie de notre activité. Je pense que l’agence a une approche géo-poétique, puisque c’est une approche qui explore les territoires par le biais de l’imaginaire, par le biais de la créativité, de la poésie. Un de nos concepts-clé, c’est celui de genius loci, le génie du lieu. Je pense que ce concept nous représente vraiment et qu’il constitue un centre d’intérêt et de recherche pour nous. Travailler avec ce concept nous permet d’aborder de façon transversale, tous les domaines, par le prisme de la couleur.

Soizic Un centre d’intérêt important pour moi c’est la qualité de vie et comment la couleur peut contribuer à apporter de la qualité de vie, à nous les êtres humains. Je trouve très intéressant la façon dont la couleur peut témoigner et de quoi elle témoigne.

En quoi votre expertise ou votre approche sont-elles singulières ?

Vanessa Je vais répondre au nom de l’agence. À l’agence on est sept, on travaille beaucoup ensemble et chacun et chacune d’entre nous a sa façon d’envisager de manière sensible le projet. Nos méthodologies respectives tissent une trame sûre sur les projets. Cette manière de travailler donne une singularité à l’agence, parce qu’il y a ce creusé humain, cette émulsion continue qui fait qu’aucun projet ne se ressemble.

Soizic Exactement, on conjugue singularité et pluralité. C’est-à-dire que nous respectons l’adn, l’expertise et le regard de chacune et en même temps on a une approche collaborative où l’on croise nos sensibilités. Je crois que cela donne une valeur ajoutée unique à nos projets. Je pense que c’est une signature de Nacarat.

Xavière Je pense de mon côté que c’est notre statut de chercheuses en couleur qui nous singularise. À savoir qu’aucun projet que nous menons, n’est envisagé autrement que par le biais d’une posture de recherche. Chaque projet fait l’objet de questionnements profonds, que nous menons de façon à les rendre pertinents, intelligibles pour nos clients, mais aussi résultants de nombreuses investigations et recherches. On défend et on valorise notre pôle recherche et développement qui fait véritablement notre singularité dans le milieu de la couleur.

Vanessa Pour boucler avec ce que vient d’expliquer Xavière : aucun projet de l’agence ne se ressemble, ils ont des airs de famille, mais à cause de cette dimension proprement exploratoire dans la méthode et dans la manière d’aborder le sujet, aucun projet ne se ressemble.

Quels sont les résultats ou réactions les plus satisfaisant(e)s que vous observez pour vous et vos clients lors de vos missions ?

Soizic Il y a plusieurs critères de satisfaction que l’on observe chez nos clients et qui nous apportent beaucoup de plaisir. D’abord la durabilité de nos propositions et de nos concepts, qui s’installent dans le temps et son souvent transposés au niveau européen, voire international. D’un point de vue “écologique”, c’est intéressant, ça donne de la crédibilité et de la pertinence à nos propositions. On voit aussi parfois que ce que l’on a mis en place dépasse le périmètre initialement prévu et infuse dans l’ensemble de la stratégie de l’entreprise. Un concept couleur peut par exemple devenir, par la suite, un concept stratégique et marketing de développement de la marque et de ses produits. C’est quelque chose que l’on a observé à plusieurs reprises et qui est très satisfaisant pour nous. Pour les projets dans lesquels on nous fait confiance de manière pilote ou expérimentale, voir que les personnes valorisent la qualité de ce que nous avons apporté, perçoivent la valeur ajoutée et installent des partenariats dans le temps, est très gratifiant pour nous. Enfin, une satisfaction que l’on a c’est lorsque l’on prend la direction artistique de projets que l’on va piloter sur plusieurs années en tant que directrices artistiques.

Xavière Je vais parler plus du côté du patrimoine et du territoire. La satisfaction que l’on peut rencontrer c’est quand on intervient sur un quartier dévalorisé, où les habitants sont insatisfaits de leur qualité de vie et où l’on voit après notre intervention des personnes à l’aise dans leur environnement, dans des quartiers qui sont photographiés, visités et avec une très belle aura pour ces lieux. Voir que des habitants vont porter un autre regard sur leur ville, vont apprendre à aimer leur ville et se tourner vers nous et nous dire : « Je comprends aujourd’hui, quand je sors de chez moi je ne regarde plus seulement les poubelles mais je regarde ma façade et je vois comme elle est belle. » C’est très gratifiant pour nous. Autour de tous ces territoires que nous arpentons et dans lesquels nous travaillons, la vraie valorisation c’est de redonner une qualité de vie aux habitants.

Vanessa Comme on l’a dit, on est une agence pluridisciplinaire, on travaille à la fois avec l’industrie et les collectivités locales. On crée des chartes et on travaille de nouvelles collections pour des produits contemporains de façade. La très grande gratification c’est quand on arrive à faire se rejoindre des ambitions pour un territoire, notamment pour une meilleure intégration de nouveaux quartiers, d’entités urbaines neuves, avec une proposition d’une couleur issue de l’industrie qui répond véritablement aux enjeux esthétiques de continuité, de couleurs locales. Quand on réussit à sensibiliser aussi les industries du produit de façade, à leur rôle dans le visage futur des villes et de nos territoires. C’est extrêmement gratifiant d’arriver à faire un peu bouger les lignes et à dire qu’ils font aussi partie de la création de la ville.

Comment voyez-vous évoluer la place de la couleur dans les années à venir ?

Soizic Ce que je peux observer c’est que sur les 15 années passées, la couleur à pris une place importante dans le domaine de l’urbain, de par sa qualité esthétique. Je pense et j’espère que ça va se développer, c’est ce que l’on observe au niveau des signaux faibles des collectivités locales.

Vanessa La place de la couleur c’est nous qui la faisons. C’est nous qui prenons la parole en tant que coloristes-designers, en tant qu’agence spécialiste de la couleur et qui lui donnons cette importance, qui trouvons aussi des personnes sensibles à cette problématique, à cet enjeu. On en trouve tous les jours des personnes passionnées, comme nous. C’est ensemble que l’on donne de l’importance à la couleur, qu ‘on la fait évoluer, qu’on la fait grandir. C’est un travail quotidien, c’est une quête quotidienne, c’est un engagement. La couleur n’évolue pas seule, mais avec les gens et les acteurs passionnés qui la portent.

Xavière Je rebondis sur ce que viens de dire Vanessa. Je pense que le travail de sensibilisation et de pédagogie est au cœur de nos préoccupations pour les années à venir. C’est cette pédagogie qui va faire évoluer la place de la couleur comme elle évolue déjà depuis quelques années. Nous avons un rôle à jouer énorme dans cette évolution.

Soizic On voit une réelle appétence pour la couleur de personnes qui ne sont pas expertes au départ. On le constate lors de nos formations à la couleur, que l’on donne maintenant depuis 15 ans et qui sont de plus en plus demandées. Il y a un intérêt quant à la professionnalisation dans la pratique de la couleur..

Quel projet rêvez-vous de mener ?

Vanessa Je vais répondre par une pirouette, qui n’en ai pas vraiment une… à l’agence nous n’avons que des projets de rêve. On rêve en permanence, on joue, la couleur c’est un jeu, on a des terrains de jeux multiples qui se renouvellent tout le temps. On adore notre métier !

Soizic On a aussi des rêves qu’on aimerait réaliser. Le projet pour les 5 années qui viennent c’est de concrétiser des rêves que l’on a déjà bien amorcés chez Nacarat. Notamment dans le volet artistique qui serait une texture à creuser de plus en plus pour l’agence.

Xavière Nous avons une ambition aussi de projets possiblement menés à l’international. Pourquoi pas des collaborations avec des industriels dans différents pays d’Europe ? Voir des créations de chartes chromatiques pour des villes européennes, puisque c’est quelque chose que nous n’avons jamais réalisé. Je rejoins Soizic sur le volet artistique qui est très important, puisque nous menons en ce moment des actions pour valoriser le caractère profondément artistique de notre activité.

Vanessa De notre activité et de notre agence, parce que c’est la spécificité de Nacarat de cultiver la couleur dans sa dimension artistique, créative et singulière. On parle beaucoup de rêve dans cette question, alors la couleur rêvée, la couleur comme œuvre d’art, on la pense beaucoup chez Nacarat, c’est un thème qui nous anime en permanence.

Un nom de couleur que vous aimez particulièrement ?

Vanessa J’aime beaucoup le mot « incarnat », pour moi il est synonyme de tout ce que la couleur pourrait représenter dans ce qu’elle a de profondément humain et d’émotionnel. C’est la couleur qui affleure, c’est la couleur de la peau, c’est la couleur des émotions et donc j’aime beaucoup ce terme. On voit que c’est une couleur qui évolue, une couleur qui change, qui vit. Selon moi elle représente parfaitement tout ce que j’ambitionne dans la couleur quand j’en parle et quand je veux passionner les personnes à qui j’en parle.

Soizic Bien évidemment « nacarat », je ne m’en lasse pas.

Xavière Je parlerais de la couleur du temps et je reprendrais le terme du film de Jacques Demy, Peau d’âne, avec la robe couleur du temps que portait Catherine Deneuve. Je trouve que cette couleur du temps, elle représente le cœur de ce que l’on est chez Nacarat et de ce à quoi on aspire puisqu’elle est changeante, mouvante, intemporelle, inspirante, poétique et surréaliste… à l’image de l’œuvre cinématographique.

Vous avez un projet ?

Nos experts sont à votre écoute pour vous conseiller
et échanger sur vos besoins !

Translate